Une maison gourmande
 

C’est en 1903 que le confiseur autrichien Antoine Rumpelmayer fonde Angelina, baptisé ainsi en l’honneur de sa belle-fille. Depuis plus d’un siècle, le salon de thé s’est imposé comme un lieu gourmand et raffiné.

400x467
Dès son ouverture, Angelina devient l’incontournable rendez-vous de l’aristocratie parisienne. Dans ses salons se sont croisés Proust, Coco Chanel et les plus grands couturiers français…

Le décor, conçu par le célèbre architecte de la Belle Epoque Edouard-Jean Niermans, mêle élégance, charme et raffinement. Angelina, c’est une véritable poésie romantique, un espace de calme et de volupté, entre sérénité et gourmandise.

Cette enseigne est particulièrement réputée pour deux incontournables : son Mont-Blanc (une meringue avec de la crème fouettée, le tout recouvert de crème de marron) et son chocolat chaud (nommé L’Africain).

Les deux collections annuelles de la Maison Angelina sont imaginées autour de classiques de la pâtisserie française et de créations éphémères, guidées par les produits de saison et l’inspiration du Chef pâtissier.

150x180
Ce printemps, La Maison Angelina dévoile « Vénitien ».

À l’occasion de l’exposition « Tintoret, naissance d’un génie », qui se déroule jusqu’au 1er juillet 2018 au Musée du Luxembourg, La Maison Angelina a choisi de rendre hommage au peintre italien avec une création fruitée et acidulée, toute en nuance de jaune.

Les Chefs de la Maison Angelina se sont ainsi inspirés des différents tableaux du peintre, et proposent une création haute en couleur.

Déposé sur un croustillant à l’amande, au riz soufflé, à la fleur de sel et au pain de Gênes, « Vénitien » se pare d’une coque aux éclatantes nuances de jaune.

À la dégustation, son cœur dévoile une compotée légère et gourmande ainsi qu’un crémeux d’orange et citron, et une délicate mousse à l’amande qui apporte une note finale toute en douceur… Des ingrédients soigneusement choisis pour sublimer la gastronomie vénitienne du 16ème siècle, dans laquelle les agrumes et les amandes faisaient partie des mets les plus convoités.

Disponible durant toute la durée de l’exposition, ce dessert ravira tous les becs sucrés en quête d’une pause vitaminée et bucolique.

Prix : 9,20€ sur place / 7,50€ à emporter

ANGELINA Musée du Luxembourg
19 Rue de Vaugirard, 75006 Paris